Google investit 4,5 millions $ dans la recherche sur l’intelligence artificielle à Montréal

Google investit 4,5 millions $ dans la recherche sur l’intelligence artificielle à Montréal 

Publié par : Shibl Mourad, chef, Ingénierie, Google Montréal

« Y a-t-il quelque chose à comprendre à ce début de saison chez le Tricolore? »

Je pense que nous connaissons tous la réponse à cette question (surtout si on habite Montréal!), mais dans une conversation courante, il y a fort à parier qu’un ordinateur aurait du mal à trouver du sens à cette phrase et cette terminologie. L’apprentissage des abstractions de haut niveau présente un sérieux défi pour la recherche dans le domaine du deep learning ou de l’apprentissage profond.

Une nouvelle bourse de Google décernée à l’Institut des algorithmes des apprentissages de Montréal (MILA) servira à subventionner sept facultés de plusieurs institutions montréalaises et aider à relever certains des plus importants défis découlant de l’utilisation des algorithmes d’apprentissage statistique et de l’intelligence artificielle, incluant leurs applications à de nombreux domaines, notamment la reconnaissance et la modélisation du langage naturel. En d’autres mots, mieux comprendre l’enthousiasme d’un supporter de l’équipe des Canadiens.

Google étend son soutien académique à l’apprentissage profond au MILA, renouvelant la bourse pour les travaux de recherche de Yoshua Bengio et offrant des bourses de recherche à la faculté du MILA de l’Université de Montréal et de l’Université McGill : Pascal Vincent, Aaron Courville, Christopher Pal, Doina Precup, Joëlle Pineau, Simon Lacoste-Julien et Laurent Charlin. Sur une période de trois ans, les bourses de Google au MILA (combinant l’Université de Montréal et l’Université McGill) totaliseront 4,5 millions $ (3,37 millions $ US).  

Outre cette subvention, Google lance un groupe dédié à l’apprentissage profond et l’intelligence artificielle ici même à Montréal dans ses propres locaux, qui sera relié à l’équipe Google Brain à Mountain View, en Californie. Il sera dirigé par Hugo Larochelle, un chef de file dans la communauté de l’apprentissage profond, qui revient à Montréal après un séjour à Boston.

Ce genre d’investissement corporatif, conjugué à la florissante communauté des start-ups en intelligence artificielle et l’important financement gouvernemental au projet IVADO (Institut de valorisation des données) pour la mise en commun de la science des données, de l’intelligence artificielle et de la recherche opérationnelle, fait de Montréal une locomotive mondiale dans le domaine de l’intelligence artificielle. L’Université de Montréal et l’Université McGill comptent plus 150 chercheurs (incluant les étudiants) en apprentissage profond, la plus importante concentration académique au monde. En association avec des partenaires académiques comme Google, des incubateurs d’innovation et des entreprises de démarrage, MILA et IVADO contribuent à faire de Montréal un pôle mondial de l’intelligence artificielle et de l’innovation technologique.  

 

Posted in Intelligence artificielle (IA), Recherches, TIC and tagged , , , , , , , .

Laisser un commentaire