85e Congrès de l’ACFAS : 23 pratiques qui peuvent guider la revitalisation du quartier innovant de la mode Chabanel de Montréal

COMMENT REVITALISER LE QUARTIER DE LA MODE CHABANEL?

C’est lors du 85E congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) tenu du 8 au 12 mai 2017, que Vincent Sabourin, professeur de stratégie des affaires à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et directeur du projet Observatoire des stratégies de commercialisation de l’innovation (OSCI),  a présenté les résultats d’une étude visant à comparer les quartiers de la mode innovants dans les pays industrialisés (Fashiontech District).

Organisé par l’École de mode de l’UQAM, l’atelier intitulé Montréal - Ville de mode ? a été l’occasion pour les participants d’en apprendre davantage sur ces quartiers misant sur l’innovation et les techniques de fabrication intelligentes, l’impression 3D, les vêtements connectés et intelligents, les salles d’essayage intelligentes et le déploiement du numérique dans l’ensemble de l’industrie.

Cette étude a permis de comparer le quartier de la mode de Montréal à celui de New York, Paris, Milan et Berlin. Les résultats de l’étude démontrent que le quartier de la mode de Montréal suit les traces de la revitalisation du quartier de New York, chef de file mondial incontesté dans les quartiers innovants.

L’étude présentée par le professeur Sabourin témoigne de la nécessité d’intégrer des centres de recherche et des technologies intelligentes dans la démarche de revitalisation, car ils contribuent considérablement à transformer le secteur de la mode et du vêtement dans une majorité de pays industrialisés.

Les résultats de l’étude contiennent 23 pratiques identifiées comme exemplaires et regroupées en six facteurs qui peuvent guider la revitalisation du quartier Chabanel de Montréal. Les résultats démontrent aussi la nécessité de miser sur les quartiers traditionnels de la mode et d’y intégrer les technologies intelligentes plutôt que de redémarrer un quartier dans des secteurs technologiques, tel que celui de Parc-Extension à Montréal.

« Nous avons tous eu la chance de visiter ce quartier de la mode et du vêtement. Nous sommes à même de constater que depuis quelques années, ce quartier est en déclin »

L’étude révèle que le développement d’un quartier innovant de la mode et de sa marque repose sur :

  1. Grappe industrielle d'entreprises de haute technologie
    - Masse critique d'entreprises dynamiques
    - Configuration des joueurs établis et des entreprises en démarrage
    - Présence d'accélérateurs et d'incubateurs d'entreprises
    - Direction privée soutenue par les gouvernements
    - Nouveaux modèles d'affaires innovants
     
  2. Accès aux marchés et à la distribution
    - Salons internationaux permettant d’obtenir une exposition
    - Communication ouverte et attitude positive aux affaires
    - Communications numériques et canaux électroniques
     
  3. Facteurs de conception et de production
    - Développement durable des nouvelles technologies
    - Accent sur la production locale
    - Équilibre entre production industrielle et artisanale
    - Renforcement des capacités grâce à un lien avec les établissements d'enseignement
    - Nouveaux modèles d'affaires innovants
     
  4. Capacités de recherche et développement
    - Carrefour technologique sur la conception et la mode
    Fashiontech Labs pour la R-D
    - Accent sur l'innovation et le design de produits
     
  5. Fournisseurs et équipement
    - Écosystème situé dans le secteur de vêtement, tout comme celui de la haute technologie
    - Plateforme de développement des affaires et des collaborations
    - Concours et compétition des acteurs de l’écosystème
    - Achats et réseau d'approvisionnement
    - Écosystème diversifié et ouvert
     
  6. Capacités de financement spécialisées
    - Investissement spécialisé dans les technologies de la mode prometteuses
    - Investisseurs et banquiers spécialisés avec une spécialité dans la mode et les technologies

En conclusion, les résultats de l’étude indiquent que malgré la petite règle de son marché, Montréal dispose de certains avantages concurrentiels sur le plan du design et peu être comparé au quartier innovant de la mode de Berlin.

Montréal ne possède toutefois pas de grandes marques comme les quartiers innovants de Paris ou de Milan.  De même, Montréal ne dispose pas encore de financement spécialisé comme le quartier innovant de New York, qui lui a accès aux ressources financières de Wall Street.

Posted in Article, Matériaux intelligents, TIC, Vêtements intelligents and tagged , , , , .

Laisser un commentaire