Rapport annuel

couverture_rapportannuel_oscieeeC’est avec plaisir que nous vous présentons ce premier rapport annuel et bilan des activités du projet d’Observatoire des stratégies de commercialisation de l'innovation (OSCI).

Ce projet a pris naissance en avril 2015, lorsque Michel Langelier et moi avons eu l'initiative de proposer à Stéphane Pallage, doyen de l’ESG, la mise sur pied d’un observatoire portant sur les stratégies de mise en marché des innovations.

Malgré des investissements importants consentis à la recherche et au développement, la situation du Québec demeure historiquement problématique sur le plan des résultats obtenus en matière de commercialisation de l'innovation. C'est dans les faits le chaînon faible de l'écosystème d'innovation permettant d'atteindre la prospérité.

Inévitablement, les innovations de rupture amènent de véritables révolutions technologiques. Dans ce contexte, plusieurs secteurs-clés de l'économie québécoise sont à la croisée des chemins, tels que le commerce du détail, et doivent rapidement mettre en place des stratégies d'affaires et de commercialisation pouvant leur permettre de prendre le virage innovation. Ces innovations de rupture représentent des opportunités de développement économique, mais comportent, pour certains secteurs d’activités, des risques importants. C'est cet objectif que s’est donné l’OSCI, soit celui de faciliter, au Québec, ce virage innovation.

Des secteurs d’activités, tels que l'aéronautique, les technologies de l’information, les matériaux avancés ou encore l'environnement, vivent actuellement des transformations importantes associées aux innovations de rupture qui chamboulent considérablement le positionnement des entreprises québécoises dans leur marché. Ces innovations de rupture nécessitent un véritable virage vers l'innovation et, en conséquence, le développement de nouvelles stratégies de commercialisation ainsi qu’une transformation des compétences stratégiques, au Québec et au Canada, comme à l’étranger.

C'est le défi de l'Observatoire de fournir une intelligence stratégique par le biais de la réalisation de projets de recherche appliquée, d’activités de transfert et de diffusion, auprès des partenaires jouant un rôle prépondérant dans l'économie québécoise et canadienne.

Comme l’émancipation de l’Observatoire se formalise à l'ESG UQAM, nous avons cru bon de produire ce rapport d'activité et surtout saisir l’opportunité afin de remercier les gens qui nous ont aidés et soutenus dans la phase de lancement de l’OSCI.

Bonne lecture !

vsra mlra