Axes de développement

Dans un contexte où l’innovation joue un rôle prépondérant pour la compétitivité des entreprises québécoises et canadiennes, les innovations de rupture jouent un rôle-clé sur les stratégies de commercialisation en transformant profondément la manière dont les biens sont manufacturés. 

Une innovation ou une technologie perturbatrice correspond à une technologie de rupture, également connue comme « rupture technologique » qui vient remplacer une technologie dominante sur un marché.

Le concept de technologies de rupture de Bower et Christensens, dont les travaux ont été publiés dans la Harvard Business Review, ont mis en lumière comment les « technologies de rupture » sont potentiellement destructrices pour les entreprises établies, mais offrent de grandes possibilités de marché pour des entreprises innovantes.

Les activités du projet d'Observatoire seront structurées à l'aide de trois pôles auxquels est associée une problématique de recherche.

L'Observatoire s'intéressera aux stratégies de commercialisation de l'innovation et plus particulièrement au phénomène des technologies de rupture. De façon plus spécifique, les activités de recherche porteront sur thèmes suivants :

Programme de recherche sectorielle sur les stratégies d'affaires et la commercialisation des technologies de rupture pour des industries porteuses pour l'économie québécoise et canadienne.

Étude des phénomènes économiques particuliers associés aux technologies de rupture et aux stratégies de commercialisation.

Caractérisation des stratégies et pratiques exemplaires liées aux technologies de rupture des pays de l'OCDE.