Axe 2
Étude des phénomènes économiques créateurs de valeur associés aux technologies de rupture et aux stratégies de commercialisation.

2.1 Modèles d'affaires innovants (Robert H. DESMARTEAU)

De façon de plus en plus convergente, les auteurs les plus cités du champ de la stratégie organisationnelle définissent le concept de modèle d’affaires comme : « La traduction des choix stratégiques d’une entreprise pour créer, livrer (voire partager) de la valeur. » À la fois en parallèle et en similitude, nos recherches des dix dernières années, réalisées à l’aide du logiciel Alceste, ont conduit à l’identification de quatre logiques qui articulent ou encore conjuguent la signification du modèle d’affaires :

  • Une logique de posture idéologique pour créer, livrer (voire partager) et capter de la valeur en fonction des parties prenantes retenues;
  • Une logique d’expertise distinctive, selon laquelle l’entreprise se façonne un avantage compétitif pour se positionner sur le marché;
  • Une logique d’innovation, de cohérence et de systématisation des choix stratégiques qui optimisent l’organisation et sa gouvernance à son environnement;
  • Une logique de revenus et de performance en fonction d’objectifs téléologiques.

Au cours des prochaines années, l'Observatoire entend poursuivre un programme de recherche relié à l’architecture et au design des modèles d’affaires et des plateformes collaboratives :

  • Inventaire et analyse de modèles d’affaires de ruptures technologiques reconnus pour leur performance en innovation de marché avec ou sans plateformes collaboratives.
  • Évaluation de modèles d’affaires basés sur des plateformes collaboratives pour guider la pratique contemporaine de l’innovation.
  • Modélisation du rôle du capital social dans le développement de la culture de l’innovation pour dessiner des modèles d’affaires intégrant des plateformes collaboratives.
  • Expérimentation et validation d’outils pour la gestion stratégique des plateformes collaboratives.

2.2 Internet des objets et RFID (Harold BOECK)

Les intérêts de recherche du professeur Boeck se situent au niveau des nouvelles technologies en marketing et particulièrement sur l’utilisation de la technologie RFID, une innovation au cœur de l’Internet des objets. Ses publications abordent l'utilisation et l'impact de cette technologie tant au niveau du consommateur qu'au niveau de la chaine d'approvisionnement.

2.3 Financement innovant: capital de risque crowdfunding (Marko SAVOR)